Ecrivains

Michel Butor Pas encore d'évaluation.

Le romancier Michel Butor, figure du Nouveau roman, est mort à l'âge de 89 ans
https://www.francetvinfo.fr/culture/livres/le-romancier-michel-butor-figure-du-nouveau-roman-est-mort-a-l-age-de-89-ans_1793757.html#xtor=EPR-51-[le-romancier-michel-butor-figure-du-nouveau-roman-est-mort-a-l-age-de-89-ans_1793757]-20160824-[bouton
Son livre "La Modification" lui avait valu le prix Renaudot en 1957.

Le romancier Michel Butor chez lui en Haute-Savoie le 19 mars 2016. (ULF ANDERSEN / AFP)

franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le 24/08/2016 | 22:43
publié le 24/08/2016 | 21:41

C'est une figure de la littérature qui disparaît. Le romancier Michel Butor est mort à l'âge de 89 ans, mercredi 24 août. Sa famille l'a annoncé au Monde. Les éditions Gallimard ont confirmé l'information. L'auteur prolifique au goût prononcé pour l'expérimentation était aussi l'une des plumes majeures du Nouveau roman, au même titre que Nathalie Sarraute ou Alain Robbe-Grillet.
"Le roman n'a plus le rôle qu'il avait autrefois"
Son roman La Modification, écrit entièrement à la deuxième personne du pluriel, l'avait rendu célèbre auprès du grand public et lui avait valu le prix Renaudot en 1957. Michel Butor était aussi poète, essayiste, critique d'art mais aussi traducteur. En 2013, l'Académie française lui avait décerné le Grand Prix de la littérature pour l'ensemble de son œuvre. Il y a deux mois, il se confiait à franceinfo.

A l'occasion d'une exposition qui lui était consacrée à la Bibliothèque nationale de France en 2006, il déclarait : "Ecrire c'est détruire les barrières". Depuis plus de cinquante ans, il avait toutefois cessé d'écrire des romans. "Nous sommes dans un changement de société dans lequel le roman n'a plus le rôle qu'il avait autrefois", avait-il expliqué à RTL. "On publie toujours beaucoup de romans. J'ai le sentiment qu’aujourd’hui il n'y a pas de véritable transformation dans le roman. Ce n'est plus véritablement une forme actuelle et novatrice."  

Lire plus!